Le monde d’après : 100 000 nouvelles personnes privées de logements en France en un an


Par Pierre Boccon-Gibod pour la Relève et la Peste

En 1998, sous le gouvernement Jospin, une taxe sur les logements vacants est ainsi créée. La taxe représente une avancée dans le combat contre la privation par des particuliers du droit au logement, mais présente très vite des limites.

Il y a un an, à La Relève et La Peste, nous publions un article constatant qu’« en France 4 millions de personnes mal logées et 3 millions de logements inoccupés ». Nous comparions alors les données du 25é rapport de la Fondation l’Abbé Pierre aux données de l’Insee sur le parc immobilier Français. Rien ne laissait présager à la résolution politique de ce problème et nous pouvons aujourd’hui confirmer l’aggravation de la situation. En effet, selon le 26é rapport de la Fondation, il faut maintenant ajouter à ces chiffres 100 000 personnes privées de logements personnels en plus et, selon les derniers chiffres de l’Insee, 15 000 logements vacants supplémentaires. L’agrandissement du clivage invite alors à s’interroger : quels sont aujourd’hui les blocages au projet de garantir un logement pour tous ?

Rente ou solidarité ?

La première résistance est celle venant du marché locatif privé, qui défend coûte que coûte le droit de propriété des rentiers face aux revendications solidaires. Même lorsque leurs biens sont vides, ces derniers s’organisent pour conserver ce droit ; à chaque fois que se pose la question de savoir pourquoi les logements vacants ne sont pas mis à disposition des sans-abris, les propriétaires s’unissent contre toute réquisition civile.

Néanmoins, la pression venue des défenseurs historiques du droit au logement a poussé les législateurs à mettre en place d’autres outils que la réquisition pour pénaliser les détenteurs de biens vacants. En 1998, sous le gouvernement Jospin, une taxe sur les logements vacants est ainsi créée. La taxe représente une avancée dans le combat contre la privation par des particuliers du droit au logement, mais présente très vite des limites.

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account