Payés 2,20 euros de l'heure

Source : Huffpost


Leicester compte un bon millier d’ateliers textiles et une flambée de cas de coronavirus a braqué les projecteurs sur les pratiques dans ses usines.

Jusqu’à 10.000 personnes sont employées dans des conditions proches de l’esclavage dans les ateliers textiles de Leicester, dans le centre de l’Angleterre, a indiqué ce lundi 13 juillet un député local.

La ministre de l’Intérieur Priti Patel s’en est émue devant le Parlement lundi, dénonçant “ce fléau moderne” et son ministère a annoncé l’ouverture d’une enquête sur ces allégations par l’Agence nationale contre la criminalité (NCA).

Une flambée de cas du nouveau coronavirus a poussé les autorités fin juin à prolonger d’au moins deux semaines le confinement dans cette ville industrielle des Midlands et braqué les projecteurs sur les pratiques dans ses usines.

Cliquez-ici pour lire la suite.

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments