Un second maire convoqué par la justice pour avoir limité l’utilisation des pesticides



L’EXPRESS

La justice va examiner à Rouen un arrêté municipal limitant l’usage des pesticides à Saint-Eloi-de-Fourques (Eure). Une vingtaine de maires ont pris de tels arrêtés.

La justice va prochainement examiner à Rouen un arrêté municipal limitant l’usage des pesticides à Saint-Eloi-de-Fourques (Eure), a indiqué ce vendredi la préfecture, au lendemain de la comparution d’un maire breton dans une affaire similaire.

Le tribunal administratif « a été saisi par le préfet le 19 juillet sur fondement de l’incompétence du maire » en matière d’utilisation des pesticides, a indiqué le service de presse de la préfecture de l’Eure. En la matière, les décisions incombent normalement aux ministres de l’Agriculture, de la Santé et de l’Environnement.

L’instruction sera close le 27 août et les juges de Rouen devraient examiner l’arrêté dans les semaines qui suivent.

« Si quelqu’un est malade, c’est ma responsabilité »

En vertu de cet arrêté datant du 24 juin, « la pulvérisation de produits phytosanitaires – ou pesticides – et l’épandage de nitrates chimiques ou provenant d’élevages sont interdits sur le territoire de la commune sur une bande de deux mètres de long de la voirie revêtue à partir de la limite du domaine public, pour les parcelles cultivées ne présentant aucun dispositif d’hydraulique douce » (fossés, haies), dit l’arrêté publié sur le site de France Bleu.

« Je suis compétent pour la police de l’eau. Or, dans les relevés qui m’ont été communiqués par notre syndicat en charge de notre distribution de l’eau, les nitrates et les pesticides dans les eaux brutes [de la nappe phréatique] soit dépassaient les seuils de potabilité, soit tendaient vers ces seuils de toxicité », a justifié Denis Szalkowski, le maire sans-étiquette de cette commune de 500 habitants. Cette pollution est due, selon lui, au fait que des haies ont été arrachées pour « transformer des pâtures en champs cultivés ».

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jacques Abel
2 années il y a

Dire que les gens votent écologie aux élections (c’est c’qui s’est dit)… c’est lÉtat qui veut qu’ils crèvent, il s’rait temps qu’ils le comprennent.
Ceux qui ont voté écologie devraient trouver là le moyen d’être cohérents avec eux-mêmes et attaquer l’État pour faute, carence du principe de précaution.

Gilette Jaune
2 années il y a

C’est inadmissible que ce qui va dans le sens du respect de la planète, de la vie, de l’humain soit interdit ! Perso je félicite ces maires et encourage beaucoup d’autres à les suivre, pour le bien être de tous

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account