Pourquoi les semaines à venir vont être cruciales pour l’astronomie


Par Eric Lagadec

Les semaines à venir vont sans doute être importantes pour le futur de l’astronomie au sol face à la menace de constellations de satellites. Comment est-ce une menace, que font les astronomes, pourquoi ces semaines sont importantes ? Eric Lagadec, président de la société française d’Astronomie et d’Astrophysique décrypte la situation.

Depuis 2019, des constellations de satellites, principalement Starlink d’Elon Musk sont en cours d’installation afin de fournir un accès à internet partout sur le globe, avec un faible temps de latence. Les premiers lancements ont surpris les astronomes. Certaines observations sont devenues inutilisables.

Dans le domaine du visible, plus les télescopes ont un grand champ de vue, plus ils sont affectés, comme le Vera Rubin Observatory. Pour les observatoires radio, comme le futur SKA en Afrique du Sud et en Australie, le plus gros projet astronomique des décennies à venir, les transmissions des données des constellations de satellites vers le sol pourraient être problématiques.

Ces observatoires radio sont construits loin de toute civilisation, afin de pouvoir sonder les confins de l’Univers sans la pollution des ondes dues à l’activité humaine… mais là ces ondes pourraient venir du ciel ! Que font les astronomes? Ils se sont réunis pour discuter de l’impact de ces satellites, et de la pollution lumineuse en général, sur l’astronomie et la biodiversité. La conférence a réuni ~900 participants, avec un résumé (de 279 pages) ici.

En quoi c’est important aujourd’hui? Les résultats de ces travaux vont être présentés au COPUOS (Comité des utilisations pacifiques de l’espace extra-atmosphérique) de l’ONU à partir du 19 Avril. Que veulent les astronomes? Que ces constellations limitent le moins possible nos observations de l’Univers et notre quête de réponses à des questions fondamentales pour l’humanité: comment s’est formé l’Univers, existe-t-il de la vie ailleurs ? etc.

Il existe actuellement des règles internationales pour l’utilisation de fréquences d’ondes, avec des fréquences réservées à la science. Il n’existe cependant pas de règle pour la pollution lumineuse. On aimerait éviter que cela devienne le far-ouest ! Durant cette réunion du comité technique du COPUOS, la pollution du ciel sera discutée pour la première fois, avec notamment une présentation du rapport de l’Union Astronomique Internationale “Dark and Quiet Skies for Science and Society” .

C’est peut être notre seule chance de préserver notre ciel, pour les astronomes mais aussi pour l’humanité, dans un futur plus ou moins proche. Que faisons nous avant cette réunion ? Nous discutons activement avec le CNRS, le centre nationale d’étude spatiale, les ministères de l’enseignement de la recherche et de l’industrie et des affaires étrangères.

Tout le monde est d’accord qu’il est important de considérer l’impact des constellations de satellites actuelles et futures sur l’astronomie. Il est important que les industriels qui construisent ou construiront ces constellations y pensent aussi. Des groupes de travail internationaux se sont formés pour mesurer quantitativement l’impact de ces satellites sur l’astronomie et de pouvoir discuter de manière constructive avec les industriels pour mitiger l’impact sur l’astronomie.

L’institution CNRS va favoriser des astronomes français à s’impliquer dans ces études, afin de préserver notre ciel, tout en discutant de manière constructive avec tous les acteurs du domaine spatial. Les rapports de l’union astronomique internationale montrent que la pollution lumineuse (pas que celle des satellites) a un impact sur l’astronomie, mais aussi sur la biodiversité et la santé humaine.

Merci de partager afin de faire prendre conscience de l’importance de préserver notre ciel, qui est sans doute le plus bel héritage commun de l’humanité ! En espérant que les prochaines réunions au COPUOS des Nations Unies aideront à protéger la voûte étoilée.

 

 

 

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cob
2 mois il y a

Les stations de base sont une catastrophe pour les riverains. Robin des Toits décortique le projet : https://www.robindestoits.org/PROJET-STARLINK-Elon-Musk-s-installe-en-France-13-03-21_a3038.html … Pollution et marchandisation de l’espace. Musk prévoit 12000 satellites. Reporterre a enquêté : https://reporterre.net/Starlink-le-plan-geant-d-Elon-Musk-pour-occuper-l-espace

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account