Salariée de la Région, elle se met en congé maladie pour faire la campagne LREM



S’il est un domaine où tous les partis politiques adoptent les mêmes pratiques, ce sont bien les campagnes électorales.

Ceux qui ont, d’une façon ou d’une autre, participé à un scrutin local ou à des élections nationales savent qu’on y croise nombre de collaborateurs d’élus. Fini le temps où ils pouvaient déserter en toute impunité leur travail pour se mettre au service d’un candidat tout en continuant à être payés par une collectivité ou une autre.

Les voilà désormais obligés de sauver les apparences. Ils posent quelques jours de congés, se mettent en RTT et considèrent que leur journée de travail est terminée quand ils participent à une réunion politique un peu tardive.

On s’en doute, c’est encore ce à quoi on a assisté lors de la dernière campagne européenne ce printemps. Avec une exception toutefois du côté de La République En Marche (LREM) où Justine Creteur a épuisé ses droits à congés payés. Elle s’est donc purement et simplement mise en arrêt maladie pour animer localement la campagne de la candidate macroniste Véronique Trillet-Lenoir, finalement élue au Parlement européen.

Nous avons joint Justine Creteur qui refuse de confirmer notre information (vérifiée). “Il s’agit d’une donnée médicale privée”, se contente-telle de nous répondre quelque peu gênée. Elle explique au passage avoir pris ses vacances pendant cette période.

Nous ne disons pas le contraire. L’ennui pour elle, c’est que ses droits à congés payés ont vite été épuisés. Ensuite, elle aurait pu tout à fait demander à bénéficier d’un congé sans solde. Mais, comme elle l’a expliqué à certains de ses collègues à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, elle a préféré la solution du congé maladie qui lui a effectivement permis de continuer à percevoir son salaire pendant toute la période qu’elle a consacrée à cette campagne européenne.

Pour que l’on comprenne bien la situation, arrêtons-nous quelques instants sur le statut de Justine Creteur. Elle a intégré les effectifs du Conseil régional en 2017 comme collaboratrice puis secrétaire générale du groupe MoDem.

Au début de cette année, elle est nommée chargée de mission auprès du vice-président Dominique Despras, alors en charge des affaires sociales, familiales et de la santé. Malheureusement pour elle, Dominique Despras a démissionné mi-mars de son poste au sein de l’exécutif de Laurent Wauquiez. Ses amis MoDem lui avaient expliqué qu’une telle démission favoriserait sa présence en position éligible sur la liste LREM pour les européennes. Mais on connaît la suite : Dominique Despras a été le grand cocu de l’histoire ; il s’est retrouvé sans rien, ayant imprudemment lâché la proie pour l’ombre.

Ayant perdu son patron, Justine Creteur s’est elle aussi retrouvée le bec dans l’eau. Comme elle nous l’a elle-même confirmé, elle a d’ailleurs officiellement quitté toute fonction au Conseil régional depuis le 1er juin. On admettra qu’après la démission de son patron, elle n’était pas débordée par le travail ; elle se retrouvait effectivement très disponible pour se consacrer à la promotion européenne de Véronique Trillet-Lenoir.

Un rôle minimisé

Reste que pour éviter que des candidats puissent être avantagés par rapport à d’autres, un salarié d’une collectivité ne peut pas faire campagne pour une ou un candidat pendant ses heures de travail. Aujourd’hui, Justine Creteur tente de minimiser son travail auprès de la candidate. “J’ai assisté à quelques réunions publiques”, tente-t-elle de relativiser. Sa modestie l’honore. L’ennui, c’est que les journalistes ont conservé ses messages où elle n’avait pas alors ce genre de pudeur ; elle n’hésitait pas à afficher son appartenance à “l’équipe de campagne de Véronique Trillet-Lenoir”.

Aujourd’hui au chômage, Justine Creteur peut espérer être récompensée de son investissement bénévole auprès de celle qui siège désormais à Strasbourg. Même si rien n’est fait, elle reconnaît être en discussion pour devenir attachée parlementaire de Véronique Trillet-Lenoir.

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account