Les faits. Le médecin traitant de ce patient en état végétatif a annoncé son intention d’arrêter les soins à partir du 20 mai.La France a indiqué au Comité de protection des personnes handicapées de l’ONU, saisi par les parents, qu’elle n’entendait pas accéder à sa demande de reporter l’arrêt des soins.

La famille de Vincent Lambert, depuis dix ans dans un état végétatif, a été informée par courrier, vendredi 10 mai, que le CHU de Reims, où il est hospitalisé, procédera à partir du 20 mai à l’arrêt des soins et à la sédation profonde. Le docteur Sanchez, médecin traitant de l’homme de 42 ans, leur a ainsi annoncé que l’équipe médicale entendait mettre à œuvre la décision prise il y a un an, le 9 avril 2018.« Si cette décision était exécutée, Vincent Lambert mourrait en quelques jours », s’alarment dans un communiqué les avocats de ses parents qui s’indignent du refus de la France de renoncer à cette procédure, comme l’y invitait le Comité pour la protection des personnes handicapées de l’ONU,… Il reste 80% de l’article à lire.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account