Le festival du Chant de Marin de Paimpol se tiendra début août. Les organisateurs comptent lancer une collecte auprès du public pour financer le nouveau navire de l’association pro-migrants SOS Méditerranée.

Paimpol : un Chant de Marin qui veut voir ailleurs
Du 2 au 4 août prochains, le festival du Chant de Marin fait son retour à Paimpol. Durant trois jours, quelques 200 vieux gréements seront visibles dans le port pour les 30 ans de ce rendez-vous maritime et festif. Dans le même temps, des concerts seront proposés sur les scènes installées autour des quais. Mais, à regarder de plus près la programmation, les artistes annoncés ont, pour un certain nombre d’entre eux, bien peu à voir avec ce thème initial des chants de marin et de la culture maritime. Des Motivés à Soviet Suprem en passant par Femi Kuti, la volonté d’éclectisme de l’organisation a parfois de quoi dérouter.

Si Tri Yann et les Frères Morvan seront aussi de la partie, il est à noter que le festival du Chant de Marin ne se satisfait visiblement pas du seul vivier culturel breton. L’édition 2017 était déjà tournée vers l’Orient et les musiques du monde.

Appel au public pour financer des pro-migrants

Toutefois, le festival du Chant de Marin de Paimpol, par l’intermédiaire de son président Pierre Morvan, a aussi décidé de donner une coloration politique à l’évènement. En invitant l’association pro-migrants SOS Méditerranée pour ces trois journées et en signant avec celle-ci un « partenariat citoyen et solidaire ». Une conférence au sujet de l’Aquarius, navire de l’ONG immobilisé depuis décembre par la justice Italienne, est d’ailleurs au programme. Elle sera animée par Bérengère Matta, responsable de SOS Méditerranée pour la Bretagne et par un ancien marin de l’Aquarius.

D’autre part, il est aussi question d’effectuer une collecte de fonds en incitant les festivaliers à déposer leurs verres vides au stand de SOS Méditerranée. Qui récupèrera l’argent de la consigne.

 

La somme récoltée sera destinée à financer le nouveau projet de l’ONG pro-migrants, à savoir l’acquisition d’un autre navire pour poursuivre les actions controversées en Méditerranée. Au grand dam du gouvernement italien mais aussi des gardes-côtes libyens. Sans compter les zones d’ombre pesant sur le financement de l’association.

Mais, pour Pierre Morvan, cette collaboration entre son festival et SOS Méditerranée est « un geste de solidarité face à l’indignation du sort fait aux migrants. » Reste à savoir si le public du Chant de Marin en jugera de même dans quelques jours.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account