Mariage pour tous, PMA, GPA : les raisons d’une opposition qui ne faiblit pas



40 000 selon la police, 74 000 selon un institut indépendant et 600 000 selon les organisateurs. Comme d’habitude, il est bien difficile de se faire une idée précise du nombre de manifestants contre la PMA et la GPA, comme cela fut le cas lors des Manif Pour Tous. Une chose est sûre : personne ne s’attendait à une telle mobilisation. Et en premier lieu les organisateurs, qui avaient prévus un parcours court et passant dans des rues étroites. Nous étions alors bien loin des grands boulevards des précédentes Manif Pour Tous.

La manifestation “Marchons enfants!” à l’arrivée, près de la Tour Montparnasse.

Le début de la manifestation anti-PMA/GPA était prévu à 13h. Dès midi, les premiers manifestants se sont retrouvés place Edmond Rostand, à côté du Sénat. Rapidement la foule s’est densifiée sans discontinuer jusqu’à 15h. Face à un tel afflux de personne, l’organisation doit se résoudre à proposer deux itinéraires : l’itinéraire initial et un itinéraire alternatif, afin que chacun puisse rallier la place de la Tour Montparnasse.

Avec cette nouvelle, les doutes s’effacent et les sourires s’accentuent : la mobilisation de la Manif Pour Tous n’est pas morte, tout le monde se sent pousser des ailes. Une chose est sûre, cette nouvelle mobilisation (principalement catholique, ne nous le cachons pas) en appelle d’autres, et déjà le collectif “Marchons enfants!” a annoncé de nouvelles dates de mobilisation, si rien ne change au sujet de la marchandisation des enfants et de l’exclusion du père.*

Mais comment une telle mobilisation est-elle possible ? Il y a deux raisons principales à cela.

Tout d’abord, nous avons affaire à des manifestants unis par un même esprit de communauté. Beaucoup sont catholiques et c’est cette catholicité, notamment grâce au maillage paroissial, aux différents groupes de jeunes (comme le scoutisme) et aux associations pionnières sur tous ces sujets liés à la famille et au droit naturel (les Associations Familiales Catholiques, Alliance Vita, etc.), ce maillage offre une capacité de mobilisation massive et régulière, qui est à ce jour inégalée.

Enfin, outre le réseau catholique, cette unité s’est forgée au sein des différentes Manif Pour Tous de 2013, où les barricades ont répondues aux bébés gazés par des CRS peu scrupuleux, que nous retrouvons à l’oeuvre face aux Gilets Jaunes. Cette camaraderie et ce sentiment de fraternité, qui existent malgré les divergences qui opposaient en temps normal ces catholiques entre eux, s’est forgée lors de toutes ces Gardes à Vue massives, qui ont fait prendre conscience à toute une jeunesse (et par ricochet à leurs parents et grands-parents), que l’Etat français actuel et les grands médias sont leurs ennemis. Toute cette génération se souviendra de ce Printemps Français, qui fut électrique et qui aboutissait alors au fameux Jour de Colère.

Au fond d’eux, tout comme les Chouans bretons et vendéens face à la barbarie de la Terreur, ces jeunes (et moins jeunes), savent que ce qui les motive par dessus tout a poussé les premiers chrétiens aux martyrs. Sans le rechercher, ils sont près à se sacrifier pour la vérité qui les transcende.

L’Etat a-t-il seulement pris la mesure que cette France-là est ce petit village gaulois qui résiste encore et toujours à l’envahisseur romain ? Que cette France-là, cette autre France périphérique, sera autant une épine dans le pied du pouvoir que le sont les Gilets Jaunes ? Si Macron & co ne l’ont pas compris, nos braves manifestants ne comptent pas s’arrêter et martèlent ce fameux slogan : “on ne lâchera rien, jamais, jamais, jamais !”.

Et nous ne cesseront d’oeuvrer à la convergence de ces luttes, qui ont tant en commun : le mépris du pouvoir à leur égard, la répression policière arbitraire** et la marchandisation de nos vies.

*RDV le 1er décembre 2019, ainsi que les 19 janvier, 8 mars, 17 mai et 14 juin 2020 à Paris pour continuer la lutte contre la marchandisation de l’enfant à naître et l’exclusion du père.

** Répression policière inexistante au soir de la manifestation anti-PMA, mais à voir si cela se durcit lors des futures mobilisation sur un parcours moins complaisant avec le pouvoir. Comme cela fut le cas pour les Manif Pour Tous.

Gaëtan PONTIER

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de