Macron ouvre la voie à la privatisation des routes nationales


Les autoroutes, ce n'était pas encore assez...


Un décret passé cet été indique que certaines sections de routes nationales pourront être classées comme autoroutes, et ainsi être privatisées.

Payer pour emprunter des routes nationales, serait-ce pour bientôt ? Il y a toutes les raisons de le craindre lorsque l’on parcourt le décret paru au journal officiel le 15 août dernier. Passée complètement inaperçue, cette précision de la loi d’orientation des mobilités va permettre de faire entrer certains tronçons de routes nationales dans la catégorie autoroute. Par cette voie, celles-ci pourront donc être privatisées. Puis devenir payante ?

40 milliards de dividendes pour les autoroutes d’ici 2036

Lorsque le PS puis l’UMP (aujourd’hui LR) ont vendu les autoroutes à des entrepreneurs privés, beaucoup de Français se sont indignés. En effet, cette perte pour le pays représente une manne financière colossale. Un rapport du Sénat indique même une « rentabilité hors normes ». D’ici 2036, les actionnaires des autoroutes devraient ainsi se gaver de 40 milliards d’euros de dividendes. Rappelons que les autoroutes avaient été vendues à l’origine pour la somme bien inférieure de 14 milliards d’euro.

A VOIR AUSSI > Le scandale de la privatisation de la SNCF

Une nouvelle poule aux œufs d’or pour le privé ?

Emmanuel Macron poursuit ainsi son opération de destruction de l’État français. Après la SNCF ou la Française des Jeux, le chef de l’État garde un œil sur plusieurs projets de privatisations. Si celle des aéroports de Paris a été temporairement abandonnée, il faudra également rester vigilant sur nos barrages. Mais pour l’heure ce sont bien des portions de routes nationales qui sont dans le viseur. Pour le moment, il n’est pas encore question d’installer des péages sur ces tronçons. Mais avec la voracité des groupes privés, le pire reste toujours à craindre…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de