Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, s’est dit étonné de voir la France citée « dans une liste entre le Venezuela et Haïti, où il y a eu des morts ».

La haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme (et ancienne présidente du Chili), Michelle Bachelet, a demandé instamment à la France, mercredi 6 mars, une « enquête approfondie » sur les violences policières pendant les manifestations des « gilets jaunes ».

Mme Bachelet, qui s’exprimait devant le Conseil des droits de l’homme, à Genève (Suisse), a déclaré :

« Nous encourageons le gouvernement [français] à poursuivre le dialogue et demandons urgemment une enquête approfondie sur tous les cas rapportés d’usage excessif de la force. »

Les « gilets jaunes » manifestent contre « ce qu’ils considèrent comme [leur] exclusion des droits économiques et de la participation aux affaires publiques », a déclaré Michelle Bachelet.

La haut-commissaire a aussi dénoncé les répressions violentes des manifestations qui se sont produites récemment, que ce soit en France, au Soudan, au Zimbabwe et en Haïti :

« Les inégalités touchent tous les pays et même dans des Etats prospères, des gens se sentent exclus des bénéfices du développement et privés de droits économiques et sociaux. »

« Est-ce bien raisonnable ? », demande Christophe Castaner

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a réagi en début d’après-midi, se disant étonné de voir la France « [citée] dans une liste entre le Venezuela et Haïti, où il y a eu des morts ». « Est-ce bien raisonnable ? », s’est pour sa part demandé le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, sur Twitter, rappelant qu’il y a eu « 41 morts » en Haïti et que le président vénézuélien « Nicolas Maduro refuse l’aide humanitaire à son peuple ».

« On a toujours été extrêmement clairs : à chaque fois que cela est nécessaire, des enquêtes ont été lancées », a ajouté M. Griveaux, lors du compte rendu du conseil des ministres. Il a fait état de 162 enquêtes ouvertes à la date du 1er mars.

Quant à l’appel au dialogue prôné par Mme Bachelet, le porte-parole a estimé : « C’est précisément ce qu’on fait avec le grand débat national. » Cependant, « lorsque les Nations unies s’expriment, (…) la moindre des choses, c’est de les écouter et de les prendre en considération », a souligné M. Griveaux.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

5
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
RugdidByblosAttala nabilaMélie Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Mélie
Invité
Mélie

“des gens se sentent exclus des bénéfices du développement” : la plupart des employés SONT EXCLUS systématiquement des bénéfices de leur entreprise !

« En France, on a un Etat de droit » … ? C’est trop long de dire “On EST dans un Etat de Droits” ?!
(on a bien compris que les DEVOIRS concernent essentiellement les citoyens non corrompus !)

A ce propos : https://www.youtube.com/watch?v=9HUjoBrN2CI
Merci au “Media Pour Tous” pour ce relais d’infos, toujours pertinentes, utiles à tous, même à la presse mainstream, par ricochet, moins facile à boycotter ! Bien à vous _/\_ aloha Tutti <3))

Mélie
Invité
Mélie

J’aimerais bien que le ministre de l’intérieur publie «l’ensemble des faits d’extrême violence » notamment contre « les forces de l’ordre » ou les « biens publics » réels, avec preuves à l’appui et qu’on montre des images, parce qu’il y en a peu, comparativement aux images des civils (avec ou sans Gilet jaune) pour certains mutilés à vie et pour l’immense majorité, désarmés. On a vu que parmi les casseurs, il y a de jeunes recrues de la police, des militants de partis “extrêmes” (les antifas par exemple, qui ne portent pas de gilets jaunes et qui pourtant se… Lire la suite »

Attala nabila
Membre
Attala nabila

mme bachelet demande une enquête alors que c est macron qui commande ces violences policières !
Elle a pas l air d être au courant !
Elle ferait bien de demander des enquêtes aussi sur israel qui continue ses
exactions et crimes . Et aussi au sujet des massacres au yémen , en birmanie idem
Quid de tout ça ?

Byblos
Invité
Byblos

” …entre le Venezuela et Haïti, où il y a eu des morts ». « Est-ce bien raisonnable ? », s’est pour sa part demandé le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, sur Twitter, rappelant qu’il y a eu « 41 morts » en Haïti et que le président vénézuélien « Nicolas Maduro refuse l’aide humanitaire à son peuple ».” Il y a dans ce malaise du ministre français à voisiner avec Haïti et le Venezuela, une forme d’arrogance tranquille caractéristique du représentant d’un ex-colonisateur. En outre, s’il est vrai qu’à Haïti il y a eu des morts, alors qu’en France… Lire la suite »

Rugdid
Membre
Rugdid

Concernant la fin de ton commentaire sur l’aide humanitaire. Ce genre de sous-entendu (s’en est -un puisqu’il n’y a pas d’argument) peut carrément contrer ton message. Je veux bien creuser le sujet mais as-tu des sources crédibles qui pourraient m’éclairer?

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account