L’hélicoptère au lieu des remontées mécaniques : comment les riches ont skié en temps de Covid


Par Marianne

Fermeture des remontées mécaniques oblige, les skieurs les plus mordus et surtout les plus fortunés ont privilégié… l’héliski. Une pratique qui consiste à se faire déposer par hélicoptère au sommet d’une montagne avant de la dévaler. Pas vraiment donné à tout le monde. Reportage.

L’hélicoptère doit se poser d’une minute à l’autre. En l’attendant, Philippe, doudoune bleue pétante sur le dos et chaussures de ski aux pieds, retrace à ses compagnons casqués et en combi quelques souvenirs d’une précédente expédition d’héliski, au Kamchatka. « Là-bas, c’était vraiment l’aventure. On volait dans de vieux hélicos de l’armée russe qui puaient le kérosène. Les pilotes étaient tous des anciens de la guerre d’Afghanistan. Et le décor… Fantastique. » Cette année, pandémie oblige, le chef d’entreprise ne peut pas s’offrir de périple à l’autre bout du globe, mais trouve son bonheur en vallée d’Aoste, en Italie.

Ce matin de mars 2021, sur l’héliport de Courmayeur, à la sortie du tunnel du Mont-Blanc, ils sont une quinzaine de skieurs à se payer le Graal, à s’envoler par petits groupes en direction des cimes enneigées, des glaciers et des vallées désertes. Déposés à 3 500 mètres d’altitude, ils auront la montagne pour eux, la plus belle des poudreuses, des descentes hors du monde et, surtout, un hélicoptère à disposition en guise de remontée mécanique. « C’est un privilège énorme, c’est un bonheur, poursuit Philippe. Mais on arrive au bout d’un cycle, je pense. On voit bien que ça pose quand même un peu problème pour la société d’aujourd’hui de prendre un hélico pour aller skier », concède-t-il, coupé par son guide qui signale l’arrivée imminente de l’appareil.

« ILS NOUS ONT RETIRÉ LES REMONTÉES, ON PREND L’HÉLICO »

L’Écureuil – un hélicoptère léger, le même qui s’est posé au sommet de l’Everest en 2005 – surgit bruyamment, et se pose à quelques longueurs de bras des skieurs, genoux à terre et têtes courbées pour résister au souffle des pâles. Luca, le mécano, charge skis et bâtons dans le panier. Philippe et ses amis s’engouffrent à l’intérieur, se serrent à l’arrière. Porte fermée. Bref échange par radio, et l’hélico reprend son envol.

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Burgi daniel
4 mois il y a

Une belle journee dans la poudreuse

Burgi daniel
4 mois il y a

J’entend deja les ecolo pleurnicher mais je pense qu’il ont passe une bonne journee

François
4 mois il y a

Franchement ils ont raison. J’aurais fait la même chose si j’avais pu

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account