Gilets jaunes : baisse moyenne de chiffre d’affaires de 25 % dans le commerce selon Bercy



Le mouvement des Gilets jaunes pourrait avoir de fortes conséquences sur l’emploi en janvier.

Le secteur du commerce enregistre un recul moyen de 25 % sur un an en raison des manifestations des Gilets jaunes, a estimé samedi la secrétaire d’Etat à l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, assurant que « des milliers d’emplois sont en jeu ». « On est plutôt sur une moyenne de moins 25 %, mais avec des très grands écarts », a-t-elle déclaré sur BFM-TV lors d’un débat sur l’impact du mouvement sur le commerce. Un chiffre inquiétant pour des commerçants qui avaient déjà tiré la sonnette d’alarme.

« Les commerçants qui ont des produits périssables sont les plus touchés parce qu’ils ne pourront jamais se rattraper sur leur marchandise », a-t-elle observé. Interrogée sur des baisses de ventes de moins 40 % à moins 70 %, elle a estimé que cela concernait « les commerces qui ont été le plus touchés, ceux qui ont été amenés à fermer le rideau certains samedis de ces dernières semaines ».

« Les petits commerçants m’ont annoncé de moins 15 % à moins 40 %, moins 50 % », a dit de son côté Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France. « Rattraper en trois jours, cinq semaines de chaos et de crise, ce ne sera pas possible », a-t-il affirmé. « L’ambiance n’est pas revenue », a-t-il ajouté, en dénonçant « un samedi de trop » du côté des Gilets jaunes.

« Il y a des milliers d’emplois en jeu »

Pour le président de la Confédération des commerçants, « on ne rattrapera pas le temps perdu. Les pertes sont fortes, il y a beaucoup d’inquiétude […] et en plus, ça touche l’emploi ». « Il y a des milliers d’emplois en jeu » et « des sujets de trésorerie très importants » chez des commerçants, selon la secrétaire d’Etat. « On a 43 000 personnes en chômage partiel qui ont été demandées » précise-t-elle.

« Il faut vraiment se mobiliser et que les Gilets jaunes arrêtent de bloquer », a ajouté la secrétaire d’Etat. Pour sa part, François Momboisse, président de la Fevad, la fédération de la vente à distance, a dit que le e-commerce n’avait pas particulièrement bénéficié des difficultés du commerce traditionnel. « Les deux premières semaines de décembre, les ventes ont été normales pour le e-commerce. Il n’y a pas eu de saut […] Il y a un redémarrage là, juste avant Noël, la dernière semaine », a-t-il expliqué.

Source LePArisien.fr – lire la suite de l’article

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account