Au lendemain du bombardement par l’aviation indienne d’un camp d’entraînement djihadiste en territoire pakistanais, le Pakistan assure avoir abattu deux chasseurs indiens et l’Inde un MIG pakistanais. Islamabad a fermé son espace aérien.

La tension s’accroît entre l’Inde et le Pakistan, la confusion aussi. Au lendemain de l’incursion d’avions de chasse indiens dans le ciel pakistanais, pour détruire un camp d’entraînement du groupe islamiste insurgé Jaish-e-Mohammed (JeM), le Pakistan dit avoir abattu deux avions indiens ce mercredi.

« L’armée de l’air a abattu deux avions indiens dans l’espace aérien pakistanais ». Un des avions est tombé au Cachemire indien et l’autre au Cachemire pakistanais, selon le général Asif Ghafoor, porte-parole de la force militaire.

Des informations contradictoires ont été relayées mais c’est bien un seul Indien qui a été intercepté et conduit en détention par les soldats pakistanais.

Vers 15 heures (heure locale, soit 10h30 en France), le porte-parole du ministère des Affaires étrangères indien s’est exprimé. Raveesh Kumar a reconnu qu’un MIG 21 de l’armée de l’air avait été abattu dans un combat avec des avions pakistanais. « Le pilote manque à l’appel. Le Pakistan prétend l’avoir arrêté, ce que nous n’avons pour l’instant pas pu établir ». Il a affirmé qu’un avion pakistanais avait été abattu.

Plus tôt dans la matinée, l’agence de presse ANI, basée en Inde, affirmait qu’un F-16 pakistanais, qui avait violé l’espace aérien indien, avait essuyé des tirs de représailles, et qu’il avait chuté côté pakistanais. Des témoins affirment avoir vu un parachute.

Des médias locaux ont diffusé les premières photos des jets indiens tombés mais il s’agirait en fait d’un crash intervenu l’an dernier à Odisha. De même, la vidéo annoncée comme celle du pilote blessé gisant à terre aurait été filmée le 19 février lors d’un crash à Bangalore, dans le sud de l’Inde. En revanche, un photographe de l’AFP a pris des photos des débris d’un avion près de Bugdam, à 30 km environ de Srinagar, la capitale d’été du Cachemire indien.

Le Pakistan a fermé son espace aérien jusqu’à nouvel ordre, obligeant des dizaines d’avions à faire demi-tour ou à modifier leur plan de vol.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account