Contrairement aux apparences, la mère d’Alain Bertoncello, l’un des militaires tués au Burkina Faso, n’a pas repoussé à dessein la main d’Emmanuel Macron lors de l’hommage national rendu aux Invalides. En réalité, son geste s’est produit en raison d’une épaule fracturée, a expliqué son mari.

La scène a agité les réseaux sociaux après la cérémonie d’hommage aux deux soldats français morts pour libérer des otages, organisée le mardi 14 mai aux Invalides.

Quand Emmanuel Macron a voulu poser sa main sur l’épaule de la mère d’Alain Bertoncello, l’un des deux militaires, pour lui témoigner de sa compassion, elle a alors repoussé l’attention présidentielle. Ce geste a été interprété par certains comme une marque de rejet et de défiance.

Pourtant, comme le révèle le site Check News de Libération, son geste n’était pas un signe de rejet. Le média a contacté son mari, qui a expliqué ce comportement:

«Ma femme a l’épaule droite fracturée et elle a eu mal. Il n’y a aucune intention de repousser le Président de la République. C’est un simple geste lié à la douleur», a-t-il déclaré.

Pour étayer ses explications, le site montre la scène, filmée quelques minutes après l’échange entre le Président et la mère d’Alain Bertoncello, qui la montre en train de se tenir le bras droit.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account