François-Xavier Bellamy est en bonne position pour mener la liste des Républicains aux européennes. Son positionnement sur les questions de société ressort, notamment sur son opposition à l’avortement. Ce professeur de philosophie, proche de la Manif pour tous, a tenté d’éteindre la polémique mardi en affirmant qu’il ne souhaitait pas l’abrogation de la loi Veil.

« Il n’est pas question de revenir sur la loi Veil » autorisant l’IVG, affirme François-Xavier Bellamy, pressenti pour conduire la liste des Républicains (LR) aux élections européennes et qui dénonce une « caricature » pour le « disqualifier ».

La commission d’investiture du parti doit désigner le 29 janvier la tête de liste du parti pour les élections européennes.

Positionnement anti-IVG

Ce proche de la Manif pour tous est appelé à se positionner sur la question de l’avortement après la mobilisation dimanche 20 janvier d’une « Marche pour la vie » revendiquant l’abrogation de la loi Veil. Cette treizième édition, copiée sur le militantisme du mouvement américain Pro-Life, a réuni quelques milliers de personnes, loin des 50 000 revendiqués par les organisateurs, selon l’Agence France Presse.

« Cette polémique naît d’une caricature affligeante pour tenter de me disqualifier. Pourquoi lance-t-on aujourd’hui ce débat, si éloigné des enjeux européens ? Je ne suis pas dupe… », déclare François-Xavier Bellamy dans un entretien publié mardi sur le site du Figaro.

« Sur le fond, ma position est connue et parfaitement claire. Il n’est pas question de revenir sur la loi Veil », assure-t-il. « Mais si, au lieu de se lancer des anathèmes, on pouvait travailler ensemble pour permettre aux femmes qui le souhaitent, notamment les plus précaires, de mener leur grossesse à terme, est-ce qu’on ne ferait pas un vrai pas en avant ? Certaines collectivités le font déjà », poursuit ce professeur de philosophie proche de la Manif pour tous, classé parmi les conservateurs chez Les Républicains.

Pas d’alliance avec le RN

François-Xavier Bellamy rejette par ailleurs toute « alliance de boutiques » ou « rapprochement d’étiquettes » avec le Rassemblement national.

« Lorsque je vois le RN aborder cette campagne avec un vocabulaire de lutte des classes, je me sens bien éloigné de la vision qu’ils proposent ! Je suis peiné de voir que quelques élus de droite entretiennent ce mauvais procès, au moment où il faudrait se rassembler, se faire confiance pour proposer des idées nouvelles et repartir de l’avant », explique l’élu de Versailles, qui dit n’avoir « aucun contact » avec Marion Maréchal.

Sur le plan européen, François-Xavier Bellamy juge « contre-productive » la « stratégie de la tension installée par Emmanuel Macron avec l’Italie » et qualifie de « fiction » l’idée d’armée européenne évoquée mardi par le chef de l’État et la chancelière Angela Merkel

Source ouest-france.fr – lire la suite de l’article

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account