Le Covid-19 accentue la dégringolade économique de la France au niveau mondial

Auteur :

Au vue des données macro économiques nationales et mondiales, l’économie française ne va pas bien. Depuis 30 ans, la chute est même vertigineuse. La crise sanitaire du Covid et l’impréparation du gouvernement, obligé d’imposer un confinement généralisé, sont des facteurs très aggravants mais qui n’explique pas tout. 

Une première estimation de l’Insee (l’Institut national de la statistique et des études économiques) publiée ce 31 juillet, annonce une chute vertigineuse et jamais vue du PIB de la France au cours du deuxième trimestre 2020 : – 13.8%. Le PIB, ou Produit Intérieur Brut, est un indicateur de référence pour mesurer la richesse produite dans un pays. Depuis qu’il mesure l’activité économique française de façon trimestrielle, jamais l’Insee n’avait enregistré pareil effondrement.

« L’évolution négative du PIB au premier semestre 2020 est liée à l’arrêt des activités “non essentielles” dans le contexte du confinement mis en place entre mi-mars et début mai », explique ainsi l’institut dans un communiqué. Les autres indicateurs sont tout aussi inquiétants. La consommation des ménages, principale composante de la croissance, a reculé de 11%, les investissements de 17,8%, les exportations de 25,5%. Enfin, l’institut a également mesuré que l’activité au premier trimestre 2020 a chuté finalement de 5,9%, au lieu de 5,3% comme annoncé précédemment.

Chute historique des résultats des grandes entreprises françaises, Renault en tête

Marquée par l’impact de la crise due au coronavirus, l’avionneur européen Airbus a subi une perte nette de 1,9 milliard d’euros au premier semestre. Ces mauvais chiffres reflètent la division par deux de ses livraisons d’avions sur cette période. Mais les pertes sont d’autant plus catastrophiques pour Total et Renault.

Total a enregistré au deuxième trimestre sa première perte nette depuis 2015. Cette dernière atteint 8,4 milliards de dollars (7 milliards d’euros), contre un bénéfice de 2,8 milliards de dollars un an plus tôt, a annoncé le groupe pétrolier et gazier français hier dans un communiqué. Renault a aussi annoncé hier, une perte nette record de 7,3 milliards d’euros au premier semestre 2020. Il s’agit pour le constructeur automobile français de la perte nette la plus lourde de son histoire. Rappelons que Renault a obtenu en mai dernier, un prêt garanti par l’Etat de 5 milliards d’euros.

Au niveau mondial, l’économie française ne cesse de plonger

La crise sanitaire du Covid-19 et le confinement massif du pays, s’ils sont incontestablement des facteurs aggravants, ne sauraient être tenus comme unique responsable de l’effondrement de l’économie française, qui dure depuis maintenant 30 ans. D’autant que cette crise sanitaire et économique touche tous les pays du globe.

Selon les données de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International (FMI), la France était la 4e puissance économique en 1992. La France est devenue la 6e puissance économique mondiale en 2008. Considérée aujourd’hui comme la 10e économie de la planète, notre pays sortira de ce top 10 d’ici 2024. Notons toutefois que le PIB est un indicateur macro économique, et que s’il permet d’interpréter des tendances, il est nécessaire de coupler ce chiffre avec d’autres indicateurs (pouvoir d’achat, PIB par habitant etc.).

Les pays d’Asie, surtout la Chine qui est en train de devenir la première économie mondiale, affichent quant à eux de bien meilleurs résultats. Si le Japon se maintient dans les premières positions, l’Inde et l’Indonésie feront leurs entrées dans le top 5 en 2024, ne laissant que les USA comme unique pays hors Asie de ce top 5. Le poumon économique de la planète sera demain en Asie, c’est une certitude. À noter que le Brésil, qui a fait son entrée dans le top 10 il y a une dizaine d’années se maintient, et la Russie affiche une belle progression.

Une dégringolade des puissances européennes, l’Euro et l’UE pointées du doigt

Les baisses notables de ce “top ten” sont subies surtout par les puissances européennes : Allemagne, Royaume-Uni et France donc, qui, si elles résistent encore un peu, devraient sortir des dix premiers dans les années à venir, si la tendance se poursuit. L’Espagne et surtout l’Italie, toutes deux présentes dans le top 10 en 1992, ont d’ores et déjà complètement reculé.

Pour Charles Gave, essayiste, financier et entrepreneur français, la monnaie unique est grandement responsable de cet effondrement européen. « L’Euro a tué la croissance en Europe. Le sud de l’Europe a cessé de croître à cause d’un taux de change fixe imbécile: la monnaie unique. L’euro fait partie de ces dispositions stupides qui ont permis à l’Europe de se suicider. Après tout, ce n’est que le troisième en un siècle après les deux guerres mondiales. Il y a une telle volonté de sortir de l’Histoire chez les Européens que l’on va bien finir par y arriver. » D’après lui, « pour créer de la richesse, il faut stimuler la concurrence et les initiatives », ce que ne ferait plus la France. « Avant, nous étions indépendants, concurrentiels et vaillants. Aujourd’hui, ce sont les Asiatiques qui le sont. Sans parler du fait qu’eux n’ont pas de taux de change fixe, cette bêtise inventée par les fonctionnaires européens », conclut-il.

Le Media pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
théron simone-laure
1 mois il y a

Et pourtant l’Europe est nécessaire, mais il faudrait que chaque pays garde une certaine autonomie, comme aux Etats Unis. Actuellement l’Europe fonctionne mal: il faudrait modifier le système des lois européennes: vote à la majorité, alors qu’aujourd’hui, pour qu’une loi soit promulguée, il est nécessaire d’obtenir un vote unanime. La loi votée serait obligatoirement appliquée si on veut rester dans l’Europe. Des lois sont absolument nécessaires pour nous rapprocher: un salaire identique pour le même travail un smic commun des retraites identiques un même système social un même système économique Nous constatons trop de différences entre pays voulant rentrer dans… Lire la suite »

Siam
1 mois il y a

L’Europe a tout déglinguée ! La France qui avait des frontières, des usines, une technologie de folie, une armée. Mais la France c’est l’armée de salut ! Tout le monde vient gratter et on donne et les mecs ne sont pas contents, On va tomber au niveau de la Grèce, on va nous mettre le revenu universel! Si les politiques en ont parlés, ce n’est pas pour rien ! Purée, le Kosovo par ex peut entrer dans l’Europe et ces connards ont eut l’indépendance ! Les vieux français vont mourir avec l’esprit français et le grand remplacement est bien mis… Lire la suite »