"Union, union, union où l'anarchie nous dévorera"

Le vase déborde de tous les côtés. Au beau milieu d’une grogne sociale qui traverse toute la France et tous les secteurs d’activité, les employés de Conforama entrent dans la danse et se mettent en grève. En effet, la direction vient d’annoncer qu’elle va se séparer de 20% de ses effectifs en France. Et les indemnités de licenciement supra-légales sont incroyablement basses.

Comme annoncé au mois de juillet dernier, le groupe Conforama va se séparer de 1.900 employés (sur 9.000) pendant l’année 2020. Le groupe parle d’un plan de « transformation profonde et nécessaire ». Dans le détail Conforama fermera 32 magasins en France et supprimera 600 postes dans des magasins qui resteront ouverts. En clair, les détaillants de mobilier souffrent d’une concurrence colossale dans leur secteur, par le géant Ikea mais aussi Amazon. Une guerre des prix fait rage… que les employés payent au prix fort.

Comme le disait un jour un ancien associé de Patrick Drahi :

« Les sociétés que nous visons sont des sociétés dans lesquelles il y a beaucoup de gras. Quand on veut rentabiliser une société, il faut faire un petit peu de nettoyage pour la faire mieux repartir ensuite ».

Mais en bout de chaîne, ce “gras” finit par se retourner contre ses maîtres lorsqu’il se sent trahi. C’est le sentiment général aujourd’hui chez les employés de Conforama et c’est ce que résume Max Zamy, devant le rideau baissé du magasin du Pont-Neuf à Paris.

« 32 ans de maison et on touche des cacahuètes ».

Il faut dire que les indemnités de licenciement supra-légales (c’est à dire en plus du minimum légal) proposées par la direction sont scandaleusement basses : 1.000 euros entre 0 et 10 ans d’ancienneté, portés à 2.000 euros entre 10 et 20 ans et 2.500 euros au delà. Un crachat en pleine figure aurait fait le même effet que ces indemnités. Résultat : les employés de Conforama sont dans la rue. Huit magasins parisiens ont été bloqués ce mercredi, pour une grève illimitée annoncée par les syndicats.

Mais il y a peu de chance que ces grèves localisées aboutissent car le problème est global et structurel. L’an dernier le groupe Conforama a connu un déficit opérationnel de 24 millions d’euros. C’est tout le secteur qui est touché par les pratiques commerciales de plus en plus agressives des mastodontes du secteur. Sans parler des soupçons de malversations qui pèsent sur le groupe. C’est tout un modèle économique qui est à repenser, une indépendance industrielle et commerciale à reconquérir, des règles à établir, mais cela nécessite une union sacrée de tous les Français face à la destruction de leur pays par les vampires qui les gouvernent.

C’est à cela qu’il faut travailler chaque jour.

Le Média pour Tous

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
NoëmieByblosJacques Abel Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Jacques Abel
Invité
Jacques Abel

Comme si la mise en grève allait changer quoi que ce soit à leur sort. Ça fait des années que se pratique ce système à chaque fois dans des situations similaires, à la fin… les employés sont sur le carreau et les médias les ont déjà oublié a fortiori l’opinion publique. La violence répétitive et permanente justifie l’auto-défense. C’est la saisie auto-attributive par le personnel de tout le stock des magasins concernés qui doit s’imposer là. La force opposée par la force. Convocation des Gilets jaunes, routiers, retraités… toutes les forces vives volontaires de la nation par les salariés sur… Lire la suite »

Byblos
Invité
Byblos

« Les sociétés que nous visons sont des sociétés dans lesquelles il y a beaucoup de gras. Quand on veut rentabiliser une société, il faut faire un petit peu de nettoyage pour la faire mieux repartir ensuite ».
Le gras est plutôt en haut. Très haut. Trop haut. Intouchable.
Alors on coupe dans la chair vive.

Noëmie
Invité
Noëmie

Avec Mr Attali prophetisant en 2016 qu’il y aurait bientôt une revolution en France (https://youtu.be/pcd13OPdTXs) afin de sûrement amener leur programme de “sauvetage” par derrière (l’ordre par le chaos), des fois, je me demande si toutes ces mauvaises nouvelles ne sont pas orchestrées…. entre “confrères” des differentes spheres (politique, economie, media…) pour provoquer les français et faire monter la haine et les cris d’injustice. Car les dernieres actualités en matière de loi (prise de force), aggressions policieres, accident d’usine, degats économiques et leurs conséquences, amelioration des conditions financières des politiciens… sont de tels mepris et coups de massue à la… Lire la suite »

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account