Les irakiens pas contents de la "démocratie" et la "paix" version USA !


Ce mardi 31 décembre, l’ambassade américaine a été attaquée par des milliers de manifestants Irakiens. Ce mouvement de colère est une réponse aux frappes américaines qui ont visé le groupe armé chiite Kateb Hezbollah. Malgré la sécurité importante entourant l’ambassade, les manifestants ont réussi à se frayer un chemin jusqu’à la première enceinte du complexe.

Ce sont des milliers de manifestants qui ont attaqué l’ambassade des Etats-Unis à Bagdad. Ils sont parvenus à franchir les checkpoints de la « zone verte » ultra-sécurisée de la ville. Les caméras de surveillance ont été arrachées, et les drapeaux américains piétinés et brûlés. Cette manifestation s’est déroulée suite à un raid américain mené deux jours plus tôt contre le Kataëb Hezbollah, ayant fait vingt-cinq morts. Initialement la manifestation contre l’ambassade était un cortège funéraire en leur hommage.

L’ambassadeur, Robert Beecroft, et une partie du personnel ont été évacués de l’enceinte diplomatique, d’après deux responsables du ministère des affaires étrangères irakien. Les forces de l’ambassade américaine ont riposté avec des grenades lacrymogènes et assourdissantes afin de dissiper les milliers de combattants et paramilitaires pro-iraniens. Plus d’une vingtaine de personnes ont été blessées.

Trump a condamné cette attaque sur twitter et a accusé l’Iran d’avoir organisé cet assaut contre l’ambassade des États-Unis. Il demande également une protection renforcée de la part des forces irakiennes.

Le sentiment anti-américain a été ravivé le 29 décembre dernier. En effet, les raids ont été ordonnés par le pentagone sur cinq sites du Kataëb Hezbollah, dont trois en Irak et deux en Syrie. C’était une « réponse » donnée par les Etats-Unis en représailles à la mort d’un sous-traitant américain, tué dans une attaque au lance-roquettes deux jours plus tôt. Cette offensive n’a pas été revendiquée par la faction chiite des brigades du Hezbollah, mais Washington leur en a tout de même attribué la responsabilité.
L’Iran a condamné dès le 30 décembre les frappes menées par les États-Unis contre les combattants du Kataëb Hezbollah. D’après l’agence de presse iranienne (Irna), Abbas Mousavi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré :

« Avec ces attaques, les États-Unis ont montré leur ferme soutien au terrorisme et leur dédain pour l’indépendance et la souveraineté des pays, et ils doivent assumer les conséquences de leur acte illégal».

Les tensions sont donc maximales dans une région qui est une véritable poudrière. Nous qui pensions que les États-Unis étaient intervenus en Irak en 2003 pour amener la démocratie et la paix !

Affaire à suivre…

Le Média Pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
giorgio guido novi
8 mois il y a

a quand la meme attaque de milliers de manifestants francais contre l,ambassade us a paris kommantur de la force occupante en france depuis des decennies!!??

Byblos
8 mois il y a

Qu’est qu’un «sous