3,8 milliards d’euros : le coût monstrueux de l’audiovisuel pour les Français


Pas de coupes budgétaires massives prévues par Macron

Auteur :

Accrochez-vous : la somme versée cette année par l’État français aux différents acteurs (publics) du secteur audiovisuel est de : 3,789 milliards d’euros.

Sur ces 3,789 milliards d’euros (en page 8 de ce document d’une centaine de pages), le jackpot revient à France Télévisions qui va toucher un pactole de 2,481 milliards d’euros soit un peu plus de 65% du budget total alloué à l’audiovisuel. Il faut bien dire qu’avec ses sept chaines de télévision et près de 10.000 employés rémunérés à temps plein, il est logique que ce groupe perçoive la plus grande part du gâteau. Radio France perçoit la coquette somme de 599,6 millions d’euros. Il s‘agit des deux mastodontes en charge de la propagande d’État et ils sont donc rémunérés en conséquence. Il reste donc sur ce budget « seulement » 700 millions d’euros.

Arte perçoit la somme de 281,11 millions d’euros, il faut bien ça pour rémunérer Bernard-Henri Lévy qui est président du conseil de surveillance d’Arte France (on est jamais mieux servi que par soi-même). Nous faisons remarquer qu’en comparaison l’INA perçoit 88 millions d’euros pour son fonctionnement, alors qu’il s’agit des archives nationale de l’audiovisuel, une entité autrement plus noble qui garde en mémoire ce que fut jadis la France, nous réservant au passage quelques surprises lorsque nous tombons par hasard sur ces précieux documents télévisuels.

Quand à TV5 Monde, le groupe voit son budget maintenu à 77,75 millions d’euros malgré la baisse de la redevance télé.

Nous voyons donc que la redevance télé (qui baisse de 1€ par foyer cette année, merci Macron !) continue d’alimenter le “quatrième pouvoir”, à savoir les médias, malgré la très faible confiance que leur accordent les Français. Les médias ne sont que marginalement concernés par les coupes budgétaires massives que Macron, sur injonction de l’Union Européenne, impose aux urgences, aux pompiers, aux retraités, etc. Normal : c’est eux qui sont chargés de faire passer la pilule aux Français !

Le Média pour Tous n’est pas mentionné dans ce document de plus de 110 pages sur la répartition des subventions et nous nous en félicitons : nous ne sommes financés que par nos contributeurs et c’est un gage d’indépendance totale vis à vis de tout pouvoir, qu’il soit politique ou économique.

Merci à vous tous !

Le Média pour Tous

 

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Bardass
1 année il y a

Je ne regarde plus la télé depuis 4 ans et ne m’en porte pas plus mal.
Lorsque ces médias n’auront plus d’audimat, ils cesseront d’exister…

Cat
1 année il y a
Reply to  Bardass

Malheureusement des moutons, il y en a encore beaucoup et cela durera encore très longtemps je pense

Cat
1 année il y a

Merci à vous d’être de l’autre côté, j’hallucine j’ai l’impression d’être dans un film de science fiction genre “divergent”…la réalité qui ratrappe la fiction, ça fait très peur.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account