Coronavirus, Raoult : quand Les Décodeurs inventent des Fake News !


Ils sont fous ces journalistes


Le Ministère de la Vérité a encore frappé. L’équipe des Décodeurs, la branche de « fact cheking » du Monde, vient à nouveau d’étiqueter comme « fake news » un de nos articles.

La guerre de l’information fait rage sur Facebook. Le géant américain ne s’en cache pas, la lutte contre « la diffusion de fausses informations » fait désormais partie de ses priorités. Et pour mener cette guerre, la multinationale américaine peut compter sur les grands médias mainstream français, rebaptisés « médias “indépendants” de vérification », ça donne tout de suite plus confiance.

L’information objective selon Libération

Depuis plusieurs années, Le Monde, Libération, LCI, CNews ou encore l’AFP collaborent donc avec Facebook afin de purifier l’information qui circule sur le réseau social. Toute information virale doit être validée par la presse officielle, il faut laver plus blanc que blanc.

C’est dans ce contexte que notre article « 0.14% de mortalité à l’IHU de Marseille : “Sur 701 patients soignés à la chloroquine, un seul décès” » (qui n’est en fait qu’un simple relais d’une vidéo de LCI), a été marqué au fer rouge de la fausse information par les Décodeurs du Monde. Jugé « partiellement faux », la diffusion de l’article a donc été brutalement freinée par Facebook.

Précisons les choses, il n’est pas question ici d’ouvrir un débat scientifique sur le protocole du professeur Raoult à l’IHU Méditerranée Infection de Marseille. Nous ne sommes ni virologues, ni médecins au Média pour Tous, pas plus qu’aux Décodeurs du Monde. Il est question ici, d’information. En quoi relayer la parole d’une institution scientifique est-elle une fausse information ? D’autres scientifiques contredisent les thèses du professeur Raoult, (d’ailleurs ils ne s’en privent pas dans la vidéo relayée), soit, et alors ? N’est-ce pas le propre de la Science, mais aussi de la Démocratie, de l’Information libre, que de proposer au public des débats contradictoires ? Que de mettre en scène et en lumière les différentes positions qui s’affrontent sur un sujet ?

Les Décodeurs du Monde ont-ils tranché la question du traitement à l’hydroxychloroquine et à l’azithromycine dans leurs locaux de journalistes parisiens ? Évidemment non. Alors pourquoi s’acharnent-ils à étiqueter comme « fausse information » des positions scientifiques actuellement discutées ? La chaîne LCI a-t-elle été étiquetée dans la foulée « média trompeur » ou « machine à fake news », puisque l’extrait partagé vient de chez eux ? Bien sûr que non, car entre collègues journalistes officiels, ça ne se fait pas. 

Les “décodeurs”, la nouvelle Pravda

Mais tout cela dépasse le strict cadre de l’information, l’affaire est en réalité politique. Une opposition citoyenne au pouvoir médiatique et politique (les deux ne faisant qu’un, l’élection de Macron en est la démonstration) coagule peu à peu sur les réseaux sociaux. Et ce n’est pas tolérable. Il faut maîtriser cette réprobation qui s’organise et qui fait de plus en plus de bruit, lui opposer des gardes-fous, des barrages. En effet, à l’image du Média pour Tous, une presse libre et pluraliste se développe à vitesse grand V sur Internet, menaçant la main mise de la presse officielle sur l’information. L’objectif est donc clair : sous couvert d’une lutte légitime et noble contre les mensonges et la tromperie, la Presse des milliardaires, avec la complicité des gouvernements et des GAFA, tente d’éradiquer leurs concurrents indépendants. Ainsi, article après article, nous recevons des « PV » d’infraction à la Vérité (celle du Monde et de l’AFP).

Jusqu’au jour où Facebook décidera que nous sommes des délinquants de l’information et redirigera automatiquement les visiteurs vers un « vrai » média : « Vous avez souhaité accéder à la page du Média pour Tous. Cette page diffuse de fausses informations. Nous allons donc vous rediriger vers la page du Monde afin que vous puissiez accéder à la Vérité. » Vive le monde libre !

Les journalistes, autrefois sentinelles du peuple, sont-ils destinés à n’être plus que des gardiens de prison ?

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
8 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
ludox
6 mois il y a

Votre article est inquiétant et rejoint un autre point de vue à savoir que la société Fasse Bouk a des intérêts avec les puissants dirigeants de la Chine communiste. En d’autre terme et encore une fois le pouvoir et l’argent font toujours loi quelques soient les évènements

dominique maillery
6 mois il y a

heureusement, pour notre sécurité et la qualité de notre information, big brother veille sur nous ! ouf….

Eora
6 mois il y a

Il y aurait-il pas des possibilités sur VK de diffuser

AdKaaris
6 mois il y a

Bravo le média pour tous pour ces propos d’une justesse incontestable. C’est vrai que le discours politico-médiatique fait de plus en plus peur, et j’espères que ça ne prendra pas le virage dictatorial que tu dépeins! On va tenir le coup, mais tout ça semble annoncer un monde que seule une mobilisation massive du peuple( et encore?) peut contrecarrer. Mais à force de nous pousser dans nos retranchements, ces zombies qui nous dirigent vont se prendre un putain de retour de flammes! Longue vie à vous, courage et merci pour le travail que vous faîtes!

AdKaaris
6 mois il y a

Mince, j’y suis peut-être pas allé avec suffisamment de modération, désolé, n’hésitez pas à me censurer.

Claude Tartas
6 mois il y a

liberation ce torchon au service de DRAHI. J’ai les lu les papiers minables d’un certain Perrin débitant son venin sur la résistance iranienne qu’il ne connaissait même pas mais pour plaire a la théocratie iranienne.
Il y a longtemps que je ne regarde plus ce bout de papier.

Lebreton Grégory
6 mois il y a

Bravo pour la qualité de votre travail, j’adore vos reportages. Merci et pourvu que vous puissiez continuer longtemps. La réalité du monde est bien décrite par toute l’équipe du média pour TOUS. Et en plus, vous savez garder un bon ton et dans vos manières de vous exprimer, la classe quoi ! MERCI.

Nanass
6 mois il y a

On glisse très vite vers un régime totalitaire, c’est limite impensable. Qui est légitime pour dire si une info est fausse ou non, seul le lecteur se fera une opinion mais on n’est trop bête. Ils sont tellement en train de flipper qui ont recours a des méthodes dictatorial.